Défections au Parti socialiste: la primaire mise en cause

[RADIO] Depuis plusieurs semaines, les défections du côté socialiste font rage. Plusieurs membres du parti ont décidé de se tourner vers Emmanuel Macron, notamment le premier ministre Emmanuel Valls, qui avait pourtant dit qu’il soutiendrait Benoit Hamon malgré sa défaite à la primaire. Mais pour le sénateur socialiste Jean-Jacques Filleul, ces défections sont directement liées à la primaire, cette « machine à casser des partis ».

(Pour entendre la converse avec Claude Bernatchez sur ICI Québec, rendez-vous à 27:40 sur l’audio-fil de la 4e partie de l’émission au www.ici.radio-canada.ca)